Aller au contenu

BAD BEAT !!!!


bib68260

Messages recommandés

sick, j'avais prévu d'y aller faire un tour pendant mes grandes vacances (càd fin juin début juillet), les structures semblaient sympa & le niveau honnête par rapport au buy ins ... bon ben tant pis :rolleyes:

bientôt faudra aller sur la lune pr jouer du "poker" sans une rake exorbitante => lol@loiFR

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membre Alsace Poker 2022-2023

Le Tribunal Fédéral suisse ne reconnaît pas le poker comme jeu d'esprit, et délègue ainsi l'organisation de parties aux maisons de jeu.Contrairement à ce qu'avait déclaré une juridiction inférieure, le Tribunal Fédéral Suisse juge que le poker est un jeu de hasard. La conséquence? l'organisation de parties est désormais réservé aux seuls casinos.

No skills

Suite à l'organisation de "jeux-tests" la Commission Fédérale des Maisons de Jeu (CFMJ) affirme qu'"on ne peut prouver que les éléments faisant appel à l'adresse du joueur l'emportent sur ceux du hasard".

Dès lors le Tribunal Fédéral range le poker au rang des jeux de hasard et autorise uniquement les maisons de jeu à organiser des parties de poker.

Anthony Holden, le président de l'IFP, la Fédération Internationale de Poker, vient de réagir et traite les juges "d'ignorants" alors que le jeu a été reconnu comme jeu d'esprit par l'Association Internationale des Jeux d'Esprit, et que le poker sera de la partie aux prochains jeux de l'esprit organisés en Chine en 2011.

Alors qu'avant ce jugement, les associations et clubs pouvaient organiser des tournois de Texas hold'em dans quasiment n'importe quel lieu en faisant valider la structure par la CFMJ, désormais le poker est rendu illégal à part dans les casinos.

Source Wam

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur

No skills

Suite à l'organisation de "jeux-tests" la Commission Fédérale des Maisons de Jeu (CFMJ) affirme qu'"on ne peut prouver que les éléments faisant appel à l'adresse du joueur l'emportent sur ceux du hasard".

Quelle bandes de merdes ...

ils avaient qu'à lire l'article que j'avais écrit pour AP :lol:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu sur Forum Swiss Poker Tour :

Samedi soir 5 juin se tenait à Yverdon la première réunion des acteurs majeurs du poker romand. A Zürich leurs homologues alémaniques faisait de même. Il s'agissait pour eux d'officiellement marquer le départ de la résistance à la décision du tribunal fédéral d'interdire la pratique du poker en dehors des murs de casinos.

Le moins que l’on puisse dire est que la communauté suisse romande sait se mobiliser. En effet, les organisateurs de tournois avaient répondu en nombre à l’appel et toutes les régions de la Suisse romande étaient représentées. Les débats étaient menés d’une main de fer par Jean-Hugues Schulé, fondateur d’Heaven Poker. Les sièges étaient encore occupés par des avocats et des hommes politiques, sensibilisés d’une manière ou d’une autre à la cause des frondeurs. C’est donc une délégation importante qui s’attaquait à la tâche de la soirée, à savoir l’exploration de pistes afin de mener à bien la reconnaissance du poker comme jeu d’adresse. Parmi les propositions, ce sont surtout les voies juridiques et politiques qui ont été mises en avant. Concernant les premières, il semble que la voie du recours à la Cour Européenne des Droits de l’Homme mène à l’impasse, même si la question a été posée; ce qui n’est pas forcément le cas des autres idées lancées et débattues: appel à la désobéissance ou encore demande de délai transitoire (ce qui permettrait, entre autre, aux employés de se recaser sur le marché professionnel, aux rooms d’amortir leurs investissements et au monde politique d’élaborer un projet de loi permettant d’autoriser à nouveau les tournois de poker hors casino). Mais la piste la plus sûre semble être celle du wait and see, en parlant de la décision prochaine de la CFMJ (Commission Fédérale des Maisons de Jeux), attendue pour les prochaines semaines, sur la possibilité pour les cardrooms de se constituer en cercles privées. Décision que ne semble pas attendre Poker Palace, une organisation zurichoise, qui se dit certaine d’avoir trouvé une solution permettant de reprendre les tournois de poker dès le 15 juin prochain. Les médias ont d’ailleurs été convoqués à l’inauguration de cette nouvelle formule mystère.

Mais il semble que le salut passera par le niveau politique. En effet, les choses pourraient y bouger un peu plus vite, tant le sujet semble passionner certains de nos élus, dont MM. Levrat (-FR- président du PS Suisse) et Grin (UDC -VD-; présent à la séance). Si l’initiative populaire prendrait trop de temps à avoir des effets concrets, la voie parlementaire pourrait alors être explorée afin de rendre au poker ses lettres de noblesse; question, interpellation, motion, postulat, ou initiative parlementaire sont autant d’actions possibles sous la Coupole fédérale. Deux options politiques jugé les plus réalisables par MM Levrat, en rapport avec les demandes du milieu du poker serait le dépôt d’une initiative parlementaire, qui permettrait au parlement de légiférer sans passer par la case Conseil fédéral. Cependant, il faudrait agir vite, car les chambres ne sont en session que pour deux semaines encore. La deuxième serait une intervention directe auprès de la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf pour la pousser à présenter directement et d’elle-même un projet de modification légale. Ces deux actions pourraient être menées en parallèle et comportent l’avantage de pouvoir présenter des résultats plus rapidement qu’une initiative populaire ou qu’une motion. Il faudrait tout de même probablement attendre au minimum une année. Mais quelque chose nous dit que nous devrions en entendre parler dès la semaine prochaine au Parlement fédéral.

La situation reste toutefois urgente, notamment sur le plan économique. Les clubs, associations et organisateurs de tournois risquent, si la situation perdure, de tout perdre. L’assemblée s’est d’ailleurs donné pour mission de se doter d’outils afin de mesurer l’impact économique de la décision du TF. Chômage, investissement perdu, risque d’endettement sont autant de dangers qui guettent les acteur du petit monde du poker suisse. Une dernière décision a encore été votée à l’unanimité, tant à Zurich qu’à Yverdon, c’est la création prochaine d’une association suisse des clubs de poker. L’union fait la force.

Source : Slowrolled.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Statistiques des membres

    2 739
    Total des membres
    804
    Maximum en ligne
    Big Biggy
    Membre le plus récent
    Big Biggy
    Inscription
  • Statistiques des forums

    9,7k
    Total des sujets
    160,1k
    Total des messages
×
×
  • Créer...