Aller au contenu

ça devient une mode ?


netlak

Messages recommandés

Le casino Le Pharaon (groupe Partouche) situé à la Cité internationale de Lyon a été braqué dimanche matin vers 3 heures par "plusieurs hommes habillés de blanc et masqués", qui ont réussi "à prendre la fuite avec plusieurs dizaines de milliers d'euros", a-t-on appris auprès de la police.

"Quatre ou cinq hommes, armés de fusils mitrailleurs" ont fait irruption dans le casino et tiré en direction du plafond, avant de s'en prendre "aux coffres de l'établisssement", a-t-on précisé de même source. "Ils ont agi très rapidement, ils sont restés à peine deux minutes, le temps de s'en prendre aux caisses du casino au moyen d'une disqueuse", raconte un enquêteur de la police judiciaire (PJ). "Leur intervention a été si courte que, parmi les quelque 200 clients présents, certains n'ont même pas compris ce qui se passait. Les malfaiteurs ont tiré deux balles en direction du plafond. Nous avons retrouvé une douille de calibre 7,62, genre fusil Kalachnikov", a détaillé l'enquêteur. Selon lui, "personne n'a été blessé, seul un vigile a été bousculé après avoir tenté de s'interposer".

Un relatif soulagement pour le directeur du casino Guy Benhamou. "Quand on m'a dit qu'il y avait eu un hold-up, j'ai eu peur qu'un client ait voulu faire un geste héroïque, par bravade. Ca peut très mal se passer dans ces cas-là. Le personnel a laissé faire, comme il en a la consigne", a-t-il déclaré. "Ma première inquiétude a été de savoir s'il y avait des blessés. Pour le reste, l'argent, il y a les assurances", a souligné M. Benhamou. Le commando, qui, selon la police, a réussi à prendre la fuite à bord d'une "voiture de grosse cylindrée", a emporté un butin estimé provisoirement par M. Benhamou à "28 000 euros", les caisses de l'établissement ne pouvant en contenir davantage. "L'argent que nous récoltons pendant la nuit est envoyé par pneumatique à la chambre forte" située à l'extérieur de l'établissement, dont seuls les transporteurs de fonds ont la clé, "et les gains sont payés aux clients par chèques", a expliqué le directeur du casino.

Le braquage du casino de Lyon intervient une semaine après celui du casino de Bâle, en Suisse, près de la frontière française, au cours duquel une dizaine d'hommes cagoulés, armés et parlant français, ont dérobé plusieurs centaines de milliers de francs suisses avant de prendre la fuite. "C'est un scénario assez classique qui ne permet pas vraiment de faire de rapprochement avec d'autres affaires", commente un enquêteur de la PJ de Lyon, qui devait entendre dimanche plusieurs témoins, notamment des vigiles du casino. Le braquage du "Pharaon" s'ajoute en outre à une série d'attaques à main armée qui ont visé essentiellement, au cours des dernières semaines, dans l'agglomération lyonnaise, des bijouteries et des fonderies de métaux précieux.

source : LeMonde.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est normal etant donné que les banques n'ont soit disant plus d'argent...

Maintenant ce sera de plus en plus monnaie courante ce genre de situation...

Reste a savoir combien de temps cela va durer....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Statistiques des membres

    2 739
    Total des membres
    804
    Maximum en ligne
    Big Biggy
    Membre le plus récent
    Big Biggy
    Inscription
  • Statistiques des forums

    9,7k
    Total des sujets
    160,1k
    Total des messages
×
×
  • Créer...