Aller au contenu

Le régulateur espagnol "fortement en faveur" d'une liquidité internationale


OTTO KOHL

Messages recommandés

18.09.2013

Carlos Hernandez, nouvellement nommé Directeur Général du régulateur du jeu en ligne espagnol, le DGOJ, a tracé un chemin qui fera passer le marché du poker en ligne espagnol d'un pool de joueurs fermé à une liquidité internationale.

1373563587_noticia.png

Dans une interview avec Poker-Red, Carlos Hernandez, Directeur Général du régulateur du jeu en ligne espagnol, le DGOJ, parle de ses projets pour le poker en ligne espagnol.

Sans citer de dates, il a annoncé "qu'il aimerait beaucoup" une liquidité internationale d'ici la mi-2014. Il ne s'oriente pas seulement vers l'Italie et la France mais vise un marché plus large.

Un marché à la baisse

Pendant les deux mois depuis sa nomination, Hernandez a analysé le marché et l'ensemble des régulations pour “se rendre compte de la situation” et mieux comprendre les problèmes "qui sont assez nombreux". Selon lui, on peut désormais “clairement parler de marché à la baisse”, bien que la saisonnalité du marché empêche de se faire une idée claire avant les résultats du 3e trimestre.

Cependant, au vu des chiffres, il admet qu'“il est évident que nous n'avons pas atteint les objectifs” affichés avant la régulation. Sur le sujet des liquidités, Hernandez a nié que lancer un marché en liquidité fermée était une erreur, il affirme en effet que cela a permis plus de contrôle, de protection des joueurs ainsi que la prévention du blanchiment.

Ouvrir le marché

Il affirme qu'il est temps d'examiner les données du marché, de comprendre la tendance à la baisse et d'envisager l'ouverture du marché. Ce processus devra se faire prudemment en se penchant plus particulièrement sur la taxation de marché à liquidité partagée et la protection des joueurs.

Il avance aussi qu'un marché partagé avec l'Italie ne serait “qu'un solution temporaire” et que l'ouverture aux pools .com serait aussi souhaitable.

Trois réunions sont déjà prévues ce trimestre avec les régulateurs d'Italie, de France et du Danemark pour étudier l'idée du partage de liquidités, discuter "d'aspects techniques spécifiques" comme l'harmonisation au niveau des jeux autorisés et autres critères de régulation. Aucune date ne peut être avancée car il reste "beaucoup de travail à accomplir" mais une liquidité commune avec l'Italie parait bien engagée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

*post serieux*

j'avoue ne pas comprendre ce que tout cela veut dire, n'ayant pas maitrise de ce jargon technique...

mais cela semble important à comprendre pour nous autres joueurs online...

en d'autres termes, cela signifie t il qu'une mise en commun des ressources se ferait à une echelle européenne et non plus nationale?

et dans ce cas qu'en serait il du comité de controle des jeux en France?

et surtout que veut il dire par protection des joueurs?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Statistiques des membres

    2 789
    Total des membres
    804
    Maximum en ligne
    RichardAlkax
    Membre le plus récent
    RichardAlkax
    Inscription
  • Statistiques des forums

    10k
    Total des sujets
    161k
    Total des messages
×
×
  • Créer...