Aller au contenu

RETRO ANNEE 2011


Gilles 6.7

Messages recommandés

  • Membre Alsace Poker 2022-2023

Rétro : les moments clés de l’année 2011

Entre le « Black Friday », les différentes affaires de triche et le décès d’Éric Haik, l'année 2011 fut particulièrement rude. Heureusement, certains événements sont venus égayer l'année : le formidable engouement du poker en France notamment, matérialisé par quatre bracelets aux championnats du monde.

Janvier

seidel.jpg

Alors que la Tunisie, l’Égypte, et la Libye connaissent des soulèvements, le monde du poker ne semble pas en proie à la moindre révolution. Tout juste intronisé au Hall of Fame, Erik Seidel s’approprie la notion de régularité, récoltant 6,53 millions de dollars sur les divers tournois de l’année civile. A son actif, des victoires dans le Super High Roller de l’Aussie Millions (prix d’entrée : 250 000$), le High Roller du WPT Los Angeles, le NBC National Heads-Up Championship et le Super High-Roller des Classics du Bellagio.

L’identité de Isildur1 est révélée : sans surprise, il s’agit du fantasque suédois Viktor Blom, depuis positif de 1,02 million de dollars sur les tables high stakes de PokerStars. Le site au pique rouge annonce dans le même temps le lancement des Home Games, un dispositif permettant de gérer librement son propre club de poker virtuel.

La PCA connait un nouveau succès avec 1 560 joueurs au départ du Main Event. L'américain Galen Hall finit par s'imposer mais on retient surtout la victoire d'Eugene Katchalov dans le Super High-Roller (prix d’entrée 100 000$). L’ukrainien passe la barre des 7 millions de dollars de gains en tournois.

Annie Duke profite d'un certain calme aux États-Unis pour annoncer la création d’un circuit parallèle réservé au gotha du poker mondial : l’Epic Poker League.

cohen.jpg

A Deauville, Lucien Cohen rappelle les livetards au bon souvenir : l’exubérant français dispose de 890 joueurs et remporte 880 000€, lançant les hostilités d’une année résolument Bleu-Blanc-Rouge…

Février

Après quatre années passées à Londres, les World Series of Poker Europe annoncent leur arrivée pour trois ans à Cannes, qui devient la nouvelle destination phare du poker européen. Côté amateur, la sixième saison du France Poker Tour est lancée au Carrousel du Louvre, où plus de 1 500 joueurs s’affrontent dans l’espoir de devenir champion de France.

A Venise, les français Emmanuel « vieto » Rodrigues et Adrien Garrigues terminent 4ème et 5ème du WPT, alors que Ludovic Lacay préfère se concentrer sur le jeu en ligne : il remporte le Main Event de Winamax.

Moins de trois mois après sa présumé retraite, Peter Estgate craque déjà et signe son retour à l’EPT Copenhague. Les tournois se multiplient et deux événements majeurs se déroulent à Paris en même temps : les Euro Finals of Poker et les France Poker Series. La belle Natalia Nikitina enlève la première série pendant que Marvin Rettenmeier s’adjuge la seconde en devançant Basil Yaiche.

luneauu.jpg

Après avoir étudié de longs mois le Deuce To Seven, Alexandre Luneau enflamme les parties high stakes de Full Tilt Poker. Cette variante est une véritable révélation pour le français qui empoche plus d’un million de dollars en une trentaine de jours.

Mars

Coup double pour le Team Winamax à Los Angeles : Davidi Kitai et Almira Skripchenko terminent respectivement vainqueur et runner-up du WPT Invitational ! Déjà vainqueur d'un bracelet aux WSOP, le belge doit encore conquérir un titre EPT pour obtenir la fameuse Triple Crown.

Depuis le Maroc, un certain Cyril Mouly est extradé vers la France et mis en examen pour « escroqueries en bande organisée. »

Le Groupe TF1 cède Eurosport Poker et confirme le déclin de la room, qui se séparera quelques mois plus tard de deux joueurs de son équipe professionnelle : Clément Thumy et Hugo Lemaire. Sur les écrans de télévision, Winamax lance une nouvelle

à la sauce préhistorique.

Avril

Le monde a les yeux rivés sur Londres, où William et Kate signent le mariage le plus glamour (certains diront le plus chiant) de la décennie. Pas de quoi perturber Roger Hairabedian qui lance un défi à la communauté : ‘Terminator’ s’engage à verser 100 000€ au prochain joueur qui parviendra à monter deux années consécutives au sommet du classement Live Poker.

Outre-Atlantique, Vanessa Selbst signe un doublé inédit en remportant pour la deuxième année d’affilée le NAPT Mohegan Sun. Un chèque de 450 000$ accompagne sa victoire.

justice.jpg

Écran noir le 15 avril. Un coup de tonnerre vient bousculer l’industrie du poker en ligne : Pokerstars, Full Tilt et Absolute Poker sont accusés de fraude et de blanchiment par le FBI, qui ferme les trois sites aux États-Unis : c’est le « Black Friday ». Les sites assurent néanmoins que « les fonds des joueurs sont en total sécurité » et, depuis la France, ces derniers peuvent continuer de s’adonner à leur passion sans restriction.

Mai

Dominique Strauss-Kahn se fait tringler à la sortie d’un Sofitel et la première édition des Winamax Series génère un prizepool total supérieur à 1 million d’euros, une somme que Rui Cao gagne à lui tout seul en une trentaine de jours passés sur des cash en Pot-Limit Omaha. Un autre joueur profite de l’absence des américains : Patrik Antonius, qui gratte deux millions de dollars en quinze jours.

A Madrid se déroule la Grande Finale EPT. Avec un casino à plus de 30 kilomètres du centre-ville, la destination ne fait pas fureur, et c’est Ivan Freitez, dont les

font encore parler, qui s’impose. Mais la vedette lui est volée par Bertrand Grospellier, qui remporte coup sur coup le High-Roller (pour 430 000€) et le High-Roller Turbo (pour 153 000€).

lesage.jpg

Le France Poker Tour connait son dénouement : Christophe Lesage succède à Valentin Messina. Et alors que Rémi Gaillard embrase les tables amateurs, une femme est élue personnalité marketing de l’année pour la première fois. Il s’agit de Canel Frichet, directrice générale de Winamax.

Les spéculations post-« Black Friday » sont quotidiennes, et Pokerstars parvient à sortir de la crise en remboursant l’intégralité de ses joueurs.

Juin

C’est dans le flou le plus total que débutent les World Series of Poker à Las Vegas. Phil Ivey fait une déclaration fracassante dès la première journée : « Je suis extrêmement déçu et embarrassé que les joueurs de Full Tilt n'aient pas encore été remboursés de l'argent qui leur est dû. Je ne vais donc pas disputer les WSOP, car je considère injuste le fait que je puisse jouer alors que d'autres n'ont pas cette possibilité. »

Jake Cody remet la compétition à l'honneur en remportant le 25 000$ Heads Up. L'anglais devient le troisième joueur à obtenir la Triple Crown : il détient une victoire sur les circuits EPT, WPT et WSOP. Les performances françaises sont lancées par Nicolas Levi via une sixième place dans l’épreuve de Pot-Limit Hold’em 10 000$.

elkybracelet.jpg

Ce n'est que le début... Les tricolores enchainent et récoltent une impressionnante moisson de bracelets : Bertrand Grospellier remporte le Stud Championship, et est suivi par Elie Payan (PLO 1 500$) et Fabrice Soulier (HORSE 10 000$) !

Le 29, nouveau rebondissement dans ce qu’on appelle désormais l’Affaire Full Tilt : l’AGCC suspend la licence d’opérateur du site jusqu’à nouvel ordre. La plateforme de jeu devient inaccessible aux français, tout comme leurs bankrolls.

Juillet

Antonin Teisseire parachève le récital français aux WSOP en décrochant le quatrième bracelet tricolore des séries (5,000$ Triple Chance). Phil Hellmuth manque à trois reprises d’accrocher le douzième bracelet de sa carrière, terminant second du 10 000$ Deuce To Seven, second du 10 000 Stud High-Low, et second du 50 000$ Players Championship !

La crise du poker en ligne ne touche que partiellement le Main Event : 6 865 joueurs prennent le départ (contre 7 319 en 2010). Les français Stéphane Albertini (46ème) et Guillaume Darcourt (35ème) réalisent de beaux deep run, mais aucun ne se hisse en table finale, où on retrouve notamment le futur Player of the Year Ben Lamb. Pendant ce temps, Michel Abécassis profite de son séjour dans le Nevada pour présenter Las Vegas en vidéo.

Aout

Le monde pleure Amy Whinehouse, la crise financière guette et Londres est secoué par une série d’émeutes. Cela n’affecte pas vraiment les joueurs de poker américains, qui cherchent avant tout une solution pour pouvoir à nouveau placer des 3-bet en ligne. Daniel Cates et Phil Galfond optent pour un déménagement au Canada.

macedo.jpg

José Macedo s’empêtre dans une affaire de triche : le portugais feint de donner des cours de coaching à des joueurs mais abusent d’eux via un logiciel, TeamViewer. José partage l’écran de ses victimes et peut donc voir leurs cartes, qu’il s’empresse de donner à un complice affrontant la victime.

Septembre

Le Team Winamax signe son second doublé de la saison : Antony Lellouche et Davidi Kitai terminent respectivement 1er et second de l’Omaha Cup organisé en parallèle du WPT Paris.

samtrickett.jpg

Le Partouche Poker Tour connait un nouveau succès puisque 579 joueurs se rendent à Cannes pour la quatrième édition. Ludovic Lacay (11ème), Emile Petit (10ème), Roger Hairabedian (5ème) et Ilan Boujenah (4ème) font parler d’eux, mais c’est l’incontournable Sam Trickett qui empoche le million d’euros promis au vainqueur. L’anglais récolte plus de 4,5 millions de dollars en tournois cette année, auxquels il faut ajouter selon les rumeurs plus de 3 millions de dollars récoltés sur les cash games à Macau. Sam est à n’en point douter la révélation de l’année.

A Dublin, la Guinness coule à flot à l’occasion du Winamax Poker Open, véritable colonie de vacances de la plateforme au W rouge. Dans le même temps, le benjamin du Team Tristan Clémençon accroche une table finale au WPT Malte.

Le 29 septembre, le couperet tombe pour Full Tilt Poker : la licence de l’opérateur est retirée. Une réouverture n’est envisageable que sous la direction d’une nouvelle équipe. Dès le lendemain, l’entreprise américaine annonce avoir conclu un accord avec le Groupe Bernard Tapie en vue de la cession de la société.

Octobre

S’il y en a bien un sans qui il serait impossible de jouer au poker sur un téléphone, c’est Steve Jobs. Emporté par un cancer, le fondateur d'Apple s’éteint à l’âge de 56 ans. « L’un des plus grands inventeurs américains, assez courageux pour penser différemment, assez audacieux pour croire qu’il pouvait changer le monde, assez talentueux pour le faire. » dira de lui Barack Obama.

eliofox.jpg

La suite du mois est rythmée : Benny Spindler remporte l’EPT Londres, l'émission de télé-réalité La Maison du bluff anime les forums et les WSOP Europe sont lancés à Cannes. Le Main Event voit 3 français atteindre les demi-finales : Steven Moreau, Thibaud Guenegou et Arnaud Mattern. Mais aucun n’atteint l’ultime table, qui verra le triomphe de l'américain Elio Fox (photo), qui s’impose sans un sourire devant Chris Moorman.

Novembre

Alors que le film Intouchables bouleverse les français dans les salles de cinéma, la communauté du poker a le regard fixé sur les sessions de l'assemblée nationale : le ministère du budget remet à l’étude la fiscalité des joueurs professionnels. Vainqueur du WPT Amnéville, Adrien Allain ne prend néanmoins pas la décision de s'expatrier.

Le Winamax Poker Tour est lancé en grande pompe : 2 000 joueurs amateurs sont réunis à la Grande Halle de la Villette. Il s'agit de la 1ère des 69 étapes du plus important tour de poker amateur jamais organisé.

piusheinz.jpg

Le nom du Champion du Monde est enfin connu : l’allemand Pius Heinz succède à Jonathan Duhamel et remporte 8,7 millions de dollars. A l’autre bout du monde, Bertrand Grospellier et Lex Veldhuis règlent leur compte sur un ring : ElkY est expédié au tapis en moins de deux rounds malgré une préparation ayant duré un an. Le français fait mieux sur les tables en atteignant la finale du WPT Marrakech en compagnie d’Arnaud Mattern.

Le Groupe Bernard Tapie obtient un accord avec le Department of Justice concernant l’acquisition de Full Tilt Poker et s’engage à rembourser les joueurs lésés. Depuis, c’est l’attente.

Décembre

A Prague, le World Poker Tour et l’European Poker Tour s’enchainent. Les français y brillent, avec une quatrième place pour Ben Pollak sur le WPT et une troisième place pour Nicolas Levi sur l’EPT. Dans le même temps, les fans de High Stakes Poker apprennent que l’émission ne sera plus diffusée en 2012.

erichaik1.jpg

La communauté du poker français pleure Eric Haik, qui, gravement malade, décède à l'âge de 45 ans. Un poignant hommage lui est rendu via des lectures et des minutes de silence observées dans de nombreux casinos et cercles français.

Avec un compteur bloqué à une victoire chacun, les forums Club Poker et Wam Poker s’affrontent sur Winamax. Pourtant malmenés, les Wameurs finissent par s’imposer au terme d’une soirée mémorable rappelant à tous l’essence même du jeu : la convivialité.

C’est tout pour cette année. Et c’est déjà pas mal…

Source : WAM-Poker

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question, sur le lien de ce post au mois de Mai, sur la vidéo on voit donc Ivan Freitez annoncer raise et simplement call le bet de son adversaire, il s'excuse et les juges arrivent, en fait ils accordent ledit "raise" et il rajoute alors des jetons ce qui donne un raise, c'est donc la parole qui prime sur le geste?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est donc la parole qui prime sur le geste?

yep, toujours !

TY Aurél', c'est bien ce que je pensais pour être honnête, mais les juges sur la vidéo ont tellement l'air hésitants que je me suis (re-)posé la question.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur

c'est donc la parole qui prime sur le geste?

yep, toujours !

TY Aurél', c'est bien ce que je pensais pour être honnête, mais les juges sur la vidéo ont tellement l'air hésitants que je me suis (re-)posé la question.

C'est surtout pour de l'angle shooting que les mecs hésitent si c'est la vidéo à laquelle je pense.

Le tournament director annonce au mec que c'est pas la première fois que son adversaire fait celà, et qu'à chaque fois il avait les nuts

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Statistiques des membres

    2 724
    Total des membres
    804
    Maximum en ligne
    Bigy68
    Membre le plus récent
    Bigy68
    Inscription
  • Statistiques des forums

    9,7k
    Total des sujets
    159,8k
    Total des messages
  • Évènements à venir

  • Sujets

  • Messages

    • Pour ce nouvel épisode de Culture Pok, PonceP accueille un régulier de nos tables online et live, que vous avez l'habitude de suivre en direct sur Twitch : Juaniitoooo ! En plus de tout savoir sur votre streameur préféré, venez préparer comme il se doit le grand voyage vers le WPO Bratislava qui démarre dans quelques jours. Notre streamer toulousain revient également sur ses débuts en tant que joueur et notamment sur la place privilégiée qu'a le poker associatif, étant lui-même président du Toulouse Hold'Em Poker, partenaire de Winamax, avant de parler plus longuement de son ascension dans le Twitch game.   Bon visionnage ! Les pages à suivre :    @Winamax   http://www.wam-poker.com/storage/posts/3214312/5333776585de0e6c5bf817.png  @Winamax    Winamax   http://www.wam-poker.com/storage/posts/3214312/18825410115de0e7dfcefd2.png  Winamax
    • La deuxième manche de la Ligue des Clubs Saison XX se jouera mercredi 28 septembre à 21h au format KO. Lors de votre inscription, vous serez automatiquement enregistré aux couleurs de votre club. IMPORTANT : Pour vous inscrire au tournoi, vous devez acheter un ticket 2 € (débité de votre bankroll) correspondant à la division de votre club directement sur cette page : Acheter le ticket Par ailleurs, vous trouverez ci-dessous le classement en direct des 2 divisions de la Ligue des clubs : Classement de la Division 1 Classement de la Division 2 Retrouvez tous les détails de la Ligue des Clubs dans le thread "Ligue des Clubs Saison XX". Petite nouveauté : les résumés et les résultats des manches précédentes seront directement consultables via la page du site . Informations importantes : • Une fois la compétition lancée, un joueur ne pourra plus changer d'affectation et devra attendre la fin de la compétition pour demander un éventuel transfert. • Sur le logiciel Winamax, les tournois sont visibles dans l'onglet "Tournois", puis "Clubs", sous le nom "Ligue des Clubs - Division I" et "Ligue des Clubs - Division II". Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser. Bonne chance à toutes et à tous !
    • La première manche de la Ligue des Clubs Saison XIX se jouera jeudi 15 septembre à 21h. Lors de votre inscription, vous serez automatiquement enregistré aux couleurs de votre club. IMPORTANT : Pour vous inscrire au tournoi, vous devez acheter un ticket 2 € (débité de votre bankroll) correspondant à la division de votre club directement sur cette page : Acheter le ticket Par ailleurs, vous trouverez ci-dessous le classement en direct des 2 divisions de la Ligue des clubs : Classement de la Division 1 Classement de la Division 2 Retrouvez tous les détails de la Ligue des Clubs dans le thread "Ligue des Clubs Saison XX". Petite nouveauté : les résumés et les résultats des manches précédentes seront directement consultables via la page du site . Informations importantes : • Une fois la compétition lancée, un joueur ne pourra plus changer d'affectation et devra attendre la fin de la compétition pour demander un éventuel transfert. • Sur le logiciel Winamax, les tournois sont visibles dans l'onglet "Tournois", puis "Clubs", sous le nom "Ligue des Clubs - Division I" et "Ligue des Clubs - Division II". Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous les poser. Bonne chance à toutes et à tous !
    • Après un été chaud chaud chaud passé à s’envoyer des kilomètres de shots et des montagnes de jetons sur le Summer Club Festival, voici le moment de la grande rentrée des Clubs ! Et pour sa vingtième édition, on vous a gâtés : la Ligue des Clubs fait peau neuve et gonfle sa dotation ! Souvenez-vous : en juin 2022, DL Poker réalisait un quadruplé historique et s'imposait d'une courte tête face à son meilleur ennemi, la FNL. Brest Hold'Em et Catalan remportaient avec brio leurs championnats, charriant dans leurs brillants sillages les contingents affamés des promus des divisions inférieures... Ça, c'était avant... Cette saison, les règles du jeu changent et pourraient se résumer à : plus de Miles, moins de divisions. Cela suffira-t-il à bouleverser la hiérarchie ? Durant cette vingtième édition, on vous propose de batailler dur et fort avec votre club afin de remporter une partie des 275 000 miles en jeu et tenter de faire partie des joueurs All-Stars. La récompense ? Le tournoi des Champions, le fameux All-Star Game doté de 3 places pour le tournoi Winamax Live de votre choix et de plus de 1 100 € de tickets de tournois Winamax ! Le championnat se jouera en 7 manches (buy-in de 2 €), chacune dans un format de jeu différent : - jeudi 15 septembre (Classique) - mercredi 28 septembre (KO) - jeudi 13 octobre (Monster Stack) - jeudi 27 octobre (Show One KO) - mercredi 9 novembre (Zone 30) - mercredi 23 novembre (Monster Stack KO) - mercredi 7 décembre (Mystery KO) - All Star Game : mercredi 14 décembre Tous les tournois se joueront à 21h et en 6-max. Fonctionnement de la Ligue des Clubs En plus du prizepool classique, chaque joueur marquera des points en fonction de son classement final dans le tournoi (voir le barème et le calculateur de points ). Dès la fin du tournoi, les points des 5 joueurs les mieux classés de chaque club seront additionnés pour établir le classement général des clubs. La Division 1 new look sera composée des 30 Clubs de D1 et des 20 meilleurs Clubs de D2 lors de la dernière saison de la Ligue Des Clubs. La Division 2 nouvelle version accueillera tous les autres Clubs de D2 et de D3 ainsi que les nouveaux venus. A l'issue des 7 manches de la Ligue, viendra le moment d'effectuer le bilan des championnats. Les 15 meilleurs clubs de la Division II monteront en Division I et cette dernière enverra ses 15 Clubs les moins performants en Division II.   IMPORTANT Avant le début de la compétition, vérifiez bien que vous figurez dans les challenges de votre club car une fois que vous aurez joué une manche, il ne sera plus possible de changer d'affectation avant la fin de la compétition. Une fois vérifié, il ne vous restera plus qu'à vous inscrire à la manche de votre Division, votre performance sera automatiquement comptabilisée pour le club. Classement de la Division 1 Classement de la Division 2 All Star Game Petite nouveauté, ce sont maintenant les 45 meilleurs joueurs de D1 ainsi que les 30 meilleurs joueurs de D2 (75 joueurs au total) qui seront invités à jouer le All Star Game : ni plus ni moins que la crème de la crème des joueurs de la compétition. Ces All Stars s'affronteront lors d'une finale au format deepstack qui offrira plus de 3 500 € en places Winamax Live et en tickets de tournois Winamax.   Classement individuel de la Division 1 Classement individuel de la Division 2 Bonne chance à toutes et à tous ! Règlement : • Une fois la compétition lancée, un joueur ne pourra plus changer d'affectation et devra attendre la fin de la compétition pour demander un éventuel transfert. • Les clubs ayant gagné des Miles seront invités à les échanger contre des tickets de tournois live ou online Winamax, du matériel de poker, des vêtements et/ou des goodies Winamax accessibles depuis la Boutique Winamax . • Les gagnants du siège (buy-in de 500 €) et des packages (buy-in de 500 € et 400 € pour le transport et l'hébergement) offerts par Winamax s'engagent à participer à un event Winamax Live. Si le bénéficiaire d'un siège ou d'un package ne peut pas participer au tournoi pour des raisons personnelles ou professionnelles, Winamax le convertira en entrées de tournoi Winamax. Les frais annexes (rake du tournoi, déplacement, hébergement,...) ne seront pas convertis et ne pourront pas être réclamés par le gagnant.
    • IMPORTANT : Vérifiez que vous êtes bien affilié Alsace Poker  https://www.winamax.fr/account/dashboard.php ( "mon club" en haut à droite) Il y aura un freeroll le 14 novembre réservé aux membres Alsace Poker avec 9 places à gagner !
×
×
  • Créer...